Comment guérir ou soigner la dépersonnalisation/déréalisation

Home - Non classé - Comment guérir ou soigner la dépersonnalisation/déréalisation

Comment guérir ou soigner la dépersonnalisation/déréalisation

La dépersonnalisation/déréalisation est un trouble qui peut toucher n’importe qui. Principalement, il se caractérise par un sentiment d’observer son propre corps depuis l’extérieur. Aussi, les personnes touchées par ce trouble ressentent le fait que tous les évènements qui se trouvent autour d’elles ne sont pas réelles. Ce sentiment peut être très troublant et donner l’impression de vivre dans un rêve. Vous souhaitez en savoir plus sur la dépersonnalisation/déréalisation ? Avez-vous besoin de savoir comment la traiter ? Nous allons vous donner toutes les informations nécessaires.

Dépersonnalisation/déréalisation : c’est quoi exactement ?

Il est possible que toute personne à un moment de sa vie traverse une période de dépersonnalisation/déréalisation. Habituellement, il s’agit d’une expérience passagère qui n’a aucune incidence.

Néanmoins, lorsque les symptômes persistent et ne disparaissent pas au fil du temps, ils peuvent interférer et troubler la vie quotidienne. C’est dans ce type de situation que l’on peut parler de trouble de la dépersonnalisation/déréalisation. Il s’agit d’un sentiment qui est de plus en plus présent chez les personnes qui ont vécu un évènement traumatisant.

Ce trouble n’est pas à prendre à la légère. S’il n’est pas traité et soigné comme il faut, il peut avoir des incidences sur les relations familiales, amicales ou professionnelles d’une personne. Aussi, il peut nuire à certaines activités quotidiennes.

Symptômes de la dépersonnalisation

Si vous êtes touchés par le trouble de dépersonnalisation, vous pourriez être confrontés à plusieurs symptômes.

Pour commencer, vous aurez le sentiment d’être un observateur extérieur de vos pensées, de vos pensées et de votre corps. Par exemple, vous aurez la sensation d’être un robot qui n’arrive plus à contrôler ses paroles et ses gestes.

Par moment, vous pourriez avoir l’impression que votre corps n’est plus le vôtre : jambes et bras qui semblent déformés, agrandis ou rétrécis, sensation que la tête est enveloppée par une matière, engourdissement physique des sens…

Aussi, le trouble de la dépersonnalisation peut se caractériser par un sentiment de souvenir qui manquent d’émotion ou qui ne sont pas les vôtres. Autrement dit, vous n’aurez plus l’impression de vivre votre propre vie.

Comme vous l’avez constaté, ces symptômes ne sont pas faciles à détecter. Habituellement, vous allez vouloir laisser passer le temps sans agir. Pourtant, ceux-ci peuvent avoir un réel impact sur votre vie si vous ne vous faites pas soigner au plus vite.

Symptômes de la déréalisation

Les symptômes de la déréalisation peuvent être totalement différents de ceux de la dépersonnalisation. Cependant, si vous êtes atteint par ce trouble, vous allez devoir affronter les symptômes qu’ils entraînent.

Tout d’abord, la déréalisation se caractérise par le fait d’être totalement étranger à votre propre entourage. Par moment, vous ressentirez le fait de vivre dans un film. Tous les sentiments que vous éprouvez pour les personnes qui vous sont chères disparaitront l’espace d’un instant.

L’environnement qui vous entoure vous donnera la sensation d’être totalement étranger : déformation, flou, incolore, artificiel… Par exemple, vous aurez la sensation de ne pas savoir où vous êtes. Pourtant, il s’agit d’un endroit où vous avez l’habitude de passer du temps.

A cause de la déréalisation, vous allez rencontrer des problèmes en ce qui concerne votre perception du temps. La plupart des évènements récents vous donneront l’impression d’avoir été vécus dans un passé lointain. Autrement dit, vous aurez des difficultés à situer tous les évènements que vous allez vivre tant que le trouble sera présent.

Les périodes de trouble de la dépersonnalisation/déréalisation peuvent durer des heures, des jours, des semaines et voire des mois. Pour la plupart des personnes victimes de ce trouble, la dépersonnalisation/déréalisation peut se transformer en un sentiment permanent. Au fil des années, il pourra s’améliorer ou s’aggraver.

C’est pourquoi il est préférable de traiter le trouble dès lors que vous en ressentirez les premiers symptômes.

Quand faut-il consulter ?

Le trouble de la dépersonnalisation/déréalisation peut être passager et n’est pas forcément préoccupant. Néanmoins, les symptômes peuvent être persistants et peuvent devenir un réel trouble de la dépersonnalisation/déréalisation ou un autre type de maladie physique ou mentale.

N’hésitez pas à consulter un médecin à partir du moment où les troubles deviennent perturbants émotionnellement. Dans le cas où les symptômes ne partent pas ou commencent à interférer avec les activités du quotidien, vous devez consulter un professionnel.

Le but de la consultation est tout d’abord de détecter le trouble. En effet, il est possible que vous soyez atteint d’une autre maladie. S’il s’agit d’un trouble de la dépersonnalisation/déréalisation, un médecin pourra vous conseiller sur le traitement à suivre.

Quel est le meilleur traitement ?

Habituellement, le moyen le plus efficace pour traiter le trouble de la dépersonnalisation/déréalisation implique un traitement thérapeutique. Ici, il s’agira plutôt d’une thérapie psychodynamique ou une thérapie comportementale et cognitive.

Pour commencer, consulter un thérapeute pourra vous être d’une grande aide afin de mieux comprendre votre trouble. Il s’agit d’un professionnel avec lequel vous allez pouvoir confier vos secrets en toute confidentialité. Afin de traiter votre trouble, vous ne devez donc pas hésiter à lui parler de tous les symptômes qui interfèrent dans votre vie quotidienne. Le thérapeute vous aidera à découvrir l’évènement traumatique passé qui pourrait avoir entraîné ce trouble de dépersonnalisation/déréalisation.

Au cours cet entretien avec le thérapeute, le premier objectif sera donc de détecter la cause de votre trouble. De cette manière, il pourra trouver les solutions adéquates afin de soigner la maladie. De ce fait, vous devez être totalement à l’aise avec le thérapeute afin qu’il puisse recueillir toutes les informations dans le but de traiter le trouble.

Afin de trouver ce confort dans l’échange, n’hésitez pas à bien choisir votre thérapeute. Pour cela, posez-vous les bonnes questions : Préfèreriez-vous un thérapeute qui pose de multiples questions afin de trouver des solutions ? Aimeriez-vous que ce soit un homme ou une femme ? Combien allez-vous pouvoir payer pour chaque session ? Seriez-vous plus à l’aise pour des consultations de nuit ou de jour ? Veillez à trouver le thérapeute qui pourra vous mettre dans les meilleures dispositions afin que vous puissiez pleinement vous confier.

Au fil des séances, vous allez pouvoir constater si elles sont efficaces ou non. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez consulter un médecin afin qu’il puisse vous proposer un traitement médicamenteux. Celui-ci devrait vous aider à soulager votre trouble.

Quelles sont les autres solutions ?

Dans le cas où vous n’êtes pas encore prêt à consulter un thérapeute (pour des raisons financières ou personnelles), vous pouvez apprendre à soigner ou soulager le trouble par vous-même.

Pour cela, apprenez à dédramatiser sur les symptômes qui vous touchent. Prenez le temps de bien respirer et lâcher prise le temps que les symptômes s’estompent. Apprenez à vivre avec ses sensations et les accepter. Bien qu’elles ne soient pas désagréables, il s’agit d’une alternative qui peut permettre de les éliminer totalement.

De ce fait, lorsque vous allez devoir réaliser une tâche, restez concentré sur celle-ci afin que les troubles de la dépersonnalisation/déréalisation ne viennent pas interférer. Cela va vous aider à faire disparaitre le trouble petit-à-petit car vous serez focalisés sur ce que vous avez à faire.

Ce trouble est habituellement accompagné d’un sentiment d’étrangeté. Ainsi, vous devez éviter de vous poser trop de questions existentielles. Ils peuvent entrainer une certaine angoisse ou une anxiété qui viendront réveiller tous les symptômes de la dépersonnalisation/déréalisation.

 

Share: