Lacher prise : Comment faire pour y arriver ?

Lacher prise : Comment faire pour y arriver ?

Comment apprendre à lâcher prise ?

Plus facile à dire qu’à faire, le lâcher prise est un défi difficile à réaliser. Malgré notre bonne volonté, on s’emporte facilement dès qu’une situation échappe à notre contrôle ou lorsqu’on est exposé à un contexte désagréable. Nombreux sont les ouvrages rédigés par des psychologues ou des psychanalystes qui traitent de ce sujet. Cependant, il n’est jamais évident de suivre les conseils proposés. La colère, la peur ou le doute nous rattrape toujours. Est-il vraiment possible d’apprendre à lâcher prise ?

Le lâcher-prise : qu’est-ce que c’est exactement ?

Le lâcher prise peut être considéré comme un moyen de se libérer psychologiquement. Autrement dit, on ne devrait pas chercher à tout contrôler ou maîtriser. Pour être bien dans sa peau, il est souvent nécessaire de mettre de côté les choses ou les idées qui nous stress ou nous rendent nerveux. Le lâcher-prise peut être appliqué dans divers contextes : au bureau, à la maison, dans la rue et même dans la vie de couple. Il ne s’agit pas toutefois de se résigner par rapport à une situation inacceptable. Le but est tout simplement de prendre du recul afin de mieux raisonner et prendre des décisions sages, mais rationnelles.

Cependant, le lâcher prise pourrait aussi être pensé d’une autre manière. Il arrive qu’il y ait des situations qui échappent complètement à notre contrôle. Peut-être que nous avons puisé tous les moyens à notre disposition. Cependant, nous n’arrivons pas à prendre le dessus. Le lâcher-prise est dans ce cas précis, le fait de renoncer à contrôler ce qui est ingérable.

Pourquoi doit on lâcher prise ?

Dans notre vie quotidienne, on n’est jamais à l’abri des problèmes, des incidents ou des situations catastrophiques. Cependant, si l’on se laisse entraîner dans la colère ou le stress, on risque de perdre notre calme. Puis, apparaissent les maladies cardiovasculaires ou neurologiques lesquelles sont difficiles à soigner. Le lâcher prise est un moyen d’économiser notre énergie et la préserver pour résoudre d’autres situations qu’on pourrait contrôler. Le but est avant tout de préserver aussi bien sa santé physique que mental ou psychique.

Par ailleurs, le lâcher prise permet également d’avoir une vie meilleure. En renonçant à contrôler certaines situations difficiles, vous aurez l’occasion de trouver d’autres opportunités qui vous permettraient de mieux vous épanouir dans votre vie. Vous aurez l’occasion de découvrir de nouveaux horizons qui ne feraient qu’accroître davantage votre estime de soi.

Est-il réellement possible de lâcher prise ?

Comme on le dit souvent, « Quand on veut on peut ». Cependant, pour y arriver, il faudrait l’apprendre. Votre force ou détermination ne suffisent pas pour sauter le pas. En s’adressant à des psychanalystes ou des psychothérapeutes, on devrait s’en sortir sans trop de mal. Grâce à une thérapie comportementale et cognitive, il serait par exemple possible de mieux comprendre ce qu’il se passe autour de nous. Nous pourrions reconnaître nos faiblesses et nos forces. Ainsi, on ne perdrait pas notre temps à contrôler ce qui ne peut pas être maîtrisé. En revanche, nous allons nous focaliser sur nos priorités. Les méthodes utilisées par les psychothérapeutes sont très variées et efficaces. Elles s’adaptent à chaque pathologie. On peut citer entre autres, l’hypnose, la méditation ou encore le yoga. La liste est non exhaustive, mais chaque technique traite un problème spécifique.

Il est toutefois important de préciser qu’il s’agit d’un travail permanent. Le psychanalyste est là pour vous guider et vous accompagner dans le processus de lâcher-prise. Tout dépend de votre volonté d’y arriver. Ce qu’il faudrait retenir, c’est que pour pouvoir lâcher prise, il faut se connaître soi-même. N’hésitez pas à vous confier à un spécialiste.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire