Syndrome de renfield : Présentation du syndrome

Syndrome de renfield : Présentation du syndrome

Tout savoir sur le syndrome de Renfield

Le syndrome de Renfield est une maladie psychiatrique qui aboutit au vampirisme clinique s’il n’est pas traité à temps.

Qu’est-ce que le syndrome de Renfield ?

Syndrome de Renfield est le terme que Richard Noll a utilisé pour requalifier ce que nombreux désignent par vampirisme clinique. Ce syndrome se caractérise par un fétichisme sanguin ou plus précisément par une envie de boire du sang.

Le syndrome de Renfield commencerait à se développer durant l’enfance du malade. En effet, durant cette période, les enfants ont l’habitude de gouter à leur sang, lorsqu’ils sont légèrement blessés. Ce comportement pourrait engendrer une certaine excitation, et c’est en découvrant que le fait de boire du sang est excitant que l’enfant développe petit à petit le syndrome de Renfield.

Il est toutefois à noter qu’il existe différents stades d’évolution avant de souffrir d’un véritable vampirisme clinique. C’est ainsi, qu’il est vivement conseillé de tout de suite consulter un spécialiste en psychanalyse dès qu’un enfant commence à aimer le sang, pour que cette maladie puisse être traitée à temps.

Quels sont les stades d’évolution du syndrome de Renfield ?

Il est possible de recenser quatre stades d’évolution du syndrome de Renfield.

  • Premier stade : l’enfant trouve du plaisir à gouter son sang, et ce plaisir lui engendre une excitation érotique très intense. Ainsi, dès que l’enfant a une blessure ouverte ou encore une coupure, il se presse à sucer son sang.
  • Second stade : durant la période de l’adolescence, il commence à chercher à associer le plaisir de boire du sang à une activité sexuelle. Dans la majorité des cas, il effectue un auto vampirisme tout en se masturbant.
  • Troisième stade : à ce stade, la personne qui souffre du syndrome de Renfield a vraiment soif de sang. Ainsi, elle commence à consommer du sang de n’importe quel animal vivant . Et le fait de blesser, de torturer voire de tuer un animal lui fait plaisir et l’excite en même temps.
  • Quatrième stade : c’est le stade le plus élevé qui témoigne un véritable fétichisme, non seulement pour la contemplation, mais surtout pour la consommation de sang. Ce comportement est associé à une excitation sexuelle de plus en plus exclusive. Etant déjà à un stade très avancé, le concerné devient un véritable psychopathe.

Existe-t-il un traitement pour soigner le syndrome de Renfield ?

Le syndrome de Renfield est plus facile à soigner s’il est traité rapidement. En d’autres termes, il ne faut pas attendre le dernier stade d’évolution de cette maladie psychiatrique, pour qu’une guérison totale puisse être possible.

Ainsi, si vous remarquez qu’un enfant sent du plaisir à voir ou à sucer du sang, il est plus que nécessaire de l’emmener sans attendre voir un thérapeute. Le rôle de ce dernier est de trouver une solution pour orienter le comportement du patient. Dans la majorité des cas, les procédés proposés par la psychanalyse et l’hypnose permettent de soigner le syndrome de Renfield.

 

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire