Victime d’angoisse, quand faut-il s’inquiéter ?

Victime d’angoisse, quand faut-il s’inquiéter ?

Si vous avez du mal à respirer quelques fois face à une situation, ce n’est pas la peine de vous inquiéter pour si peu. Les crises d’angoisses passagères sont tout à fait normales. Mais si les symptômes persistent et que vous avez du mal à vivre au quotidien à cause de phobies ou de peurs irrationnelles, consulter est de rigueur. Mais comment faire la différence entre ces deux cas de figure ? Le point.

Une angoisse permanente et envahissante qui vous empêche de vivre

En règle générale, le commun des mortels se doit de ressentir à un moment ou à un autre de l’angoisse. Mais celle-ci est passagère. Si la vôtre dure trop longtemps, voire ne s’en va jamais, il peut être intéressant de consulter. Une angoisse permanente peut vous empêcher de vivre. Elle devient irrationnelle, comme une folie.

L’angoisse irrationnelle, si elle n’est pas prise en charge rapidement, peut avoir certaines conséquences sur votre confort, mais aussi votre bien-être en général. Être tout le temps en situation de stress consomme par exemple beaucoup d’énergie. Vous ressentirez une fatigue permanente. Vous vous isolerez, ce qui n’arrangera rien à la situation. Une absence d’interaction humaine optimise les risques de dépression.

Des crises aigües et répétées

L’angoisse chez certaines personnes peut être très intense. Elle se manifeste par une suffocation imprévisible. Elle est souvent précédée d’une gêne physique. On appelle cet état de stress « une crise d’angoisse ». Généralement, un travail sur votre respiration devrait suffire à venir à bout d’une telle situation. Mais ce n’est pas toujours le cas. Si votre crise d’angoisse dure plusieurs minutes et est trop fréquente, adressez-vous à un professionnel.

L’angoisse n’est pas une chose à prendre à la légère. Elle a souvent pour origine un problème psychologique ou un déséquilibre sentimental. Vous avez du mal avec le regard des autres ? Vous avez tout le temps peur de tout ce qui vous entoure ? Une thérapie sera nécessaire pour venir à bout de votre calvaire.

Quand les phobies se font de plus en plus importantes

Une phobie est une peur irrationnelle de quelques choses. Selon la personnalité de chacun, l’enfance et les traumatismes, elle peut varier. Certains ont peur des clowns ou sont victime de « colorophobie » d’autres ont peur des araignées. En tous les cas, le nombre de phobies que vous avez peut être un signe de l’importance de votre mal-être. Si vous en avez plus de 5, consulter devient urgent.

L’origine des phobies peut donner une excellente indication aux thérapeutes concernant votre situation et permettre de mieux diriger les séances afin de traiter efficacement et rapidement vos crises d’angoisses.

Quand la thérapie dure trop longtemps

Si votre thérapie contre l’angoisse dure depuis des années et que votre situation ne s’améliore pas, vous avez certainement choisi le mauvais professionnel. Il faut une certaine expérience et minutie pour prendre en charge ce genre de cas. Choisissez un thérapeute avec des années de métier et avec une bonne réputation.

Laisser un commentaire

Fermer le menu