You are currently viewing Burn-out parental : mythe ou réalité ?

Burn-out parental : mythe ou réalité ?

Si certains spécialistes ne sont pas d’accord sur le syndrome du burn-out parental, une étude a déjà démontré que de plus en plus de jeunes parents en sont victimes. Les symptômes sont très proches de la dépression, mais la culpabilité de ne pas être à la hauteur en est souvent la cause. Détendez-vous ! Les solutions existent et elles accompagnent les parents tout au long de cette transformation. Découvrez les symptômes, les causes de ces troubles et le traitement par différentes thérapies pour venir à bout de votre situation.

Quels sont les symptômes du burn-out parental ?

Le burn-out des parents peut avoir lieu après une nouvelle naissance. Ceci est devenu un phénomène social. Certes, le manque de sommeil pendant la première année de votre bébé est un facteur déclenchant. L’absence de calme ou de repas à heures fixes est également fréquente et le parent peut être de mauvaise humeur ou agacé par son entourage, notamment son propre enfant. Les émotions sont intenses avec l’épuisement, et ce, avec des manifestations de colères noires à l’encontre de son entourage. Le plus grave des symptômes reste la distanciation affective. Le parent regrette la présence de son enfant. À ce stade, il est important de prendre conscience qu’il a besoin d’aide. Ne vous inquiétez pas, car vous n’êtes pas un cas isolé. Tout le monde essaie de le cacher tant bien que mal, mais le tabou commence à se lever. Ne perdez pas votre temps à culpabiliser, trouvez des actions positives qui peuvent changer votre quotidien. L’aide d’un psychanalyste ou d’un psychothérapeute s’avère être une solution pour se sortir de cet état. Profitez de l’avis d’un expert qui a une connaissance de votre trouble.

Quelles sont les causes fréquentes ?

La place de l’enfant dans notre société moderne a changé depuis les dernières décennies. Aujourd’hui, les parents veulent donner tant d’affection, et tellement consommer, que ce soit des jouets, des vêtements que leur enfant a déjà, que tout cela devient “une escalade” tant dans la recherche des articles que dans les prix devenus vertigineux. De ce fait, les jeunes parents s’usent physiquement et mentalement pour imaginer arriver à une perfection dont ils ont érigé les règles. Le souci est que le corps fatigue. Le manque de sommeil, l’allaitement, garder sa maison propre et arriver à l’heure au travail semblent être une charge devenue trop lourde. Ne vous comparez pas aux clichés des familles parfaites qui sont médiatisés. Vivez votre vie à votre rythme et, au besoin, aménagez votre situation. Vous pouvez demander une aide extérieure.

Quelles sont les aides dispensées par un psychanalyste ?

N’attendez pas d’être au bout du rouleau pour consulter un professionnel de santé. À l’aide d’une thérapie comportementale et cognitive (TCC), vous serez en mesure de contrôler vos angoisses et de les faire disparaitre. Prendre soin de votre corps est impératif. Ne vous négligez pas au détriment d’un challenge inutile. Recentrez-vous sur vous-même et trouvez les solutions pour vous apaiser. Avec l’aide de votre famille, vous serez accompagné en toute sécurité vers une situation plus viable, voire pratique.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire