Comment surmonter la souffrance au travail ?

Comment surmonter la souffrance au travail ?

La souffrance au travail est un véritable handicap dans la productivité d’un employé. Contrairement aux idées reçues, ce phénomène est devenu très courant. Afin de surmonter cette épreuve, il faut tout d’abord trouver son origine.

La souffrance au travail : un phénomène qui touche de plus en plus de salariés 

Longtemps considéré comme un tabou, l’épuisement professionnel fait débat. Il aura fallu des suicides dans de grandes multinationales pour que les syndicats commencent à se pencher sur le sujet. 

La souffrance au travail ne ruine pas uniquement les relations professionnelles de l’employé. Quand le mal-être est grave, il atteint aussi sa vie sociale et familiale.

Les causes ainsi que les symptômes varient d’un individu à l’autre, et les degrés de gravité sont tout aussi différents. Dans certains cas, il est nécessaire de faire appel à des psychothérapeutes pour s’en sortir. 

Les origines du problème 

Avant d’identifier une solution souffrance au travail, il est important de trouver la cause. Ce problème peut résulter de trois facteurs : psychologique, relationnel et matériel. 

L’émotion et l’environnement de travail 

Parmi les causes de la souffrance au travail, il y a ceux d’ordre psychologique. À commencer par un environnement stressant et la pression qu’il engendre. Quand les chiffres comptent plus que le bien-être des employés, il est évident que le stress est permanent. 

La répétition de gestes mécaniques peut aussi provoquer le mal-être. Prouvée scientifiquement, la monotonie quotidienne a de gros impacts psychologiques. Plus précisément, celle-ci empêche le développement et l’épanouissement des employés.

Les relations avec les autres employés

Le harcèlement reste l’une des causes de la souffrance au travail la plus courante. Au lieu de dénoncer aux ressources humaines, les employés préfèrent se taire. Pourtant, cette crainte peut se transformer en véritable dépression au travail. Les reproches incessants de la part des supérieurs hiérarchiques peuvent aussi mener à ce sentiment. 

Les tensions entre les collègues sont aussi à l’origine du problème. Si une équipe n’arrive plus à s’entendre, plus personne n’aura envie de se retrouver dans la même pièce. Au final, la victime finira par se sentir seule ou nulle dans ce qu’elle fait.

Les causes matérielles

Cet état d’esprit peut aussi venir d’un manque d’organisation au sein de la hiérarchie. Comme un planning trop chargé, un manque de communication, des conditions de travail difficiles, etc.

De simples détails peuvent influencer une personne et l’irriter. Que ce soit une chaise inconfortable, de vieux ordinateurs, un manque d’aération, etc. 

Puis, le salaire peut également être à l’origine du mal-être au travail. La faiblesse des revenus empêche une personne de s’investir à 100 % dans ce qu’elle fait. Même si elle fait de son mieux, elle n’aura pas un sentiment de satisfaction, mais de frustration. 

Les symptômes de la souffrance au travail 

Que ce soit en tant qu’employeur ou employé, il est important de faire attention aux signes annonciateurs. Le manque de motivation est l’une des premières souffrances au travail symptômes. Rajoutez à cela le manque de concentration et les problèmes de mémoire. 

Ce mal-être peut aussi se manifester par des changements d’humeur fréquente. En particulier un sentiment d’irritabilité, de stress ou la sensation d’être à fleur de peau. Les symptômes physiques peuvent aussi arriver comme le mal de dos, les migraines ou les maux de ventre. 

La souffrance au travail peut également se manifester par des troubles du sommeil. Le stress quotidien peut empêcher une personne de dormir et de faire des cauchemars. 

Que faire pour surmonter l’épuisement professionnel ? 

Si vous êtes une victime de ce problème, posez-vous la question suivante : souffrance au travail que faire 

Consulter

Quelquefois, les problèmes n’arrivent pas à disparaître tout seuls. Faire des consultations spécialisées reste la meilleure solution pour y voir plus clair. Si vous êtes victimes de souffrance au travail, en parler avec une personne extérieure est bénéfique. 

La psychothérapie peut combattre le problème à la racine, ou du moins trouver le fondement. Même si vous n’avez pas encore atteint un degré élevé, rien ne vous empêche de consulter. Au moins, vous pouvez peut-être limiter les dégâts causés par votre travail. 

Prendre quelques jours de vacances 

La solution la plus efficace pour gérer un burn-out est de prendre des vacances. S’éloigner pendant un certain temps de la pression quotidienne est réellement bénéfique. En effet, partir loin du stress permet de revenir en meilleure forme. 

Un séjour à la mer n’est pas obligatoire pour cela. Même un simple week-end à faire ce que vous aimez suffira amplement. En tout cas, il est très important pour votre bien-être psychologique de délimiter votre vie privée et professionnelle. 

Changer de travail 

La méthode la plus radicale pour sortir de la souffrance au travail reste de changer de boulot. Même si vous faites de votre mieux, mais que vos collègues ne changent pas, vos efforts seront inutiles. 

Avec un nouveau départ, vous aurez peut-être une meilleure ambiance de travail. D’ailleurs, cette solution est applicable dès que vous ressentez un des symptômes. Partir est toujours une bonne solution, car votre santé mentale est plus importante que votre travail.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire