Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
0752070707

La Névrose, C’est Quoi ?

par | Sep 16, 2022 | 0 commentaires

La névrose est classée parmi les maladies de la personnalité. En général, il ne s’agit pas d’une maladie grave et les troubles comportementaux qui l’accompagnent sont la plupart du temps mineurs.

Les névroses sont des maladies psychiatriques relativement bénignes dans la mesure où elles ne s’accompagnent jamais d’une désorganisation de l’esprit. Un névrosé n’est pas un malade mental et ne le deviendra pas. Elles sont assez sérieuses néanmoins, car elles sont chroniques. Elles entraînent une gêne sociale notable chez ceux qui en souffrent, et les limitent beaucoup dans leur vie individuelle.

Qu’est-ce que la névrose ?

La névrose est à l’origine d’un traumatisme plus ou moins récent qui peut impacter l’état psychologique d’une personne. La personne victime de cette maladie est totalement consciente et ne semble pas du tout être déconnectée de la réalité. En général, les troubles psychologiques qui accompagnent la névrose sont d’ordre affectif. La personne concernée le vit tel un mal être psychologique auquel elle fait face. Avoir cette conscience le pousse à rechercher la cause exacte de sa souffrance, ce qui lui permettra de prendre son mal-être de manière plus efficace.

Quels sont les différents types de névroses ?

Il existe plusieurs types de névroses tels que :

  • Le trouble de panique

Une attaque de panique est une forme d’anxiété généralement très impressionnante, tant pour la personne qui la subit que pour son entourage. La crise apparaît sans raison et de façon brutale. Certaines personnes n’en connaissent qu’une seule dans leur vie. Mais lorsque les attaques de panique se succèdent, elles peuvent rapidement devenir une maladie invalidante.

  • L’anxiété chronique

L’anxiété chronique, aussi appelée «trouble anxieux généralisé » est une forme chronique, avec un fond anxieux permanent et une inquiétude diffuse, sans objet précis.

  • La névrose d’angoisse

La névrose d’angoisse est un état névrotique permanent dans lequel les symptômes, les conduites et les traits de personnalité sont l’expression directe d’une angoisse omniprésente et permanente.

  • La névrose phobique

Les phobies sont une des formes pathologiques de l’anxiété. Une phobie est la peur anormale d’un objet ou d’une situation. L’agoraphobie, par exemple, est la peur de se trouver dans des lieux publics, entouré par la foule, et de ne pouvoir s’enfuir facilement si l’on est pris de panique.

  • La névrose hystérique

La névrose hystérique se caractérise essentiellement par la survenue de divers troubles somatiques transitoires et paroxystiques ou durables, mais sans liaison anatomoclinique sous-jacente. Ces troubles sont appelés symptômes de conversion. Ces symptômes ne résument pas la pathologie hystérique qui comporte également des manifestations psychiques variées et des perturbations de la personnalité.

  • La névrose obsessionnelle

La névrose obsessionnelle est un trouble qui se caractérise par des obsessions et des comportements irraisonnés. Aujourd’hui, on parle davantage de trouble obsessionnel compulsif, connu sous l’acronyme TOC. La névrose  obsessionnelle est l’une des deux formes principales de la névrose, l’autre étant l’hystérie.

Quelles sont les causes de la névrose ?

La névrose est due à la combinaison de plusieurs facteurs. En premier lieu, nous avons les causes génétiques. En effet, des gènes hérités par les parents peuvent développer une névrose. Ensuite, nous pouvons également noter une déficience au niveau des neurotransmetteurs, ce qui peut aussi être à l’origine d’une névrose. En outre, il y a également les anomalies présentes dans le cadre cérébral. Les parties du cortex sont le plus souvent touchées. Et pour finir, nous avons les facteurs environnementaux sociaux. Cela peut être enclenché par un abandon ou un abus sexuel.

Comment traiter la névrose ?

Comme il s’agit ici d’un trouble psychologique, il est préférable de faire appel à un psychothérapeute. La psychothérapie de soutien apprendra à la personne concernée les origines et les conséquences de ce trouble. Elle pourra par la suite adopter les comportements appropriés face à la situation.

La psychothérapie qui se décline soit en thérapies comportementales et cognitives (TCC), soit en thérapie d’inspiration psychanalytique permet de trouver l’origine du trouble et d’apprendre à faire face en cas de récidives. 

Consultation

Prendre Rendez-vous sur

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D’autres articles sélectionnés pour vous