You are currently viewing La fin d’année rend triste

La fin d’année rend triste

Les fêtes arrivent et avec elles, l’occasion de célébrer la fin de l’année avec vos amis et vos proches. Une nouvelle perspective s’ouvre alors pour oublier un temps les problèmes, les dédramatiser, accueillir une nouvelle année comme un cadeau et pourquoi pas, démarrer une nouvelle vie. Mais ces célébrations peuvent aussi avoir l’effet inverse, rendant les gens tristes, anxieux voire dépressifs. Parlons des causes et plus encore, des solutions à ce phénomène !

Pourquoi la fin d’année (me) rend triste ?

Si comme beaucoup d’entre nous, vous vous sentez morose au point de ressentir quelques affects tristes, c’est peut-être que vous avez vécu des déceptions, ou avez l’impression d’avoir raté des opportunités.

  • La fin d’une année, peut-être, peu réussie

Comme tout le monde, vous vous êtes donné des buts et des objectifs au début de l’année qui vient à son terme. Vous en avez réalisé certains, mais pas tous, et voilà qu’une nouvelle année se profile. Si l’année se termine, ce n’est pas la fin du monde, rassurez-vous !

  • Le début d’une année qui doit être meilleure

Comme toujours, vous avez des buts et des rêves pour cette nouvelle année. Vous êtes déterminé à entreprendre des changements dans votre vie : obtenir une promotion, trouver un ou une partenaire, etc., autant de projets que vous n’avez pas eu l’occasion de mener à bien l’année précédente. Ne stressez pas ! Une nouvelle chance se présente dans quelques jours.

  • C’est le temps de réfléchir sur votre vie

La fin d’année est le meilleur moment pour faire le point sur vos réalisations de ces douze derniers mois, et ce que vous considérez ne pas avoir achevé.

Oh nouvelle année que tu tombes bien ! Le moment est idéal pour penser à votre vie, prendre les décisions qui s’imposent, les bonnes autant que possible. Forts de votre expérience, y arriverez !

Comment rendre la fin d’année agréable ?

Pour la plupart d’entre nous, il n’y a pas vraiment l’embarras du choix quant à savoir comment passer les fêtes de fin d’année. On doit retrouver ceux que l’on porte profondément dans nos cœurs, mais il nous faut aussi faire face aux émotions que cette période peut engendrer. Voici quelques conseils pour mieux terminer cette fin d’année.

  • Acceptez le passé

Ce qui est fait est fait, vous ne pourrez pas le changer. Vous avez pris des décisions, vous avez réussi dans de nombreux domaines, parfois même d’une manière dont vous ne vous croyiez pas capable. En gardant cela à l’esprit, pensez à tout ce que vous pouvez faire à partir d’aujourd’hui. Analysez vos décisions et préparez la prochaine étape, qui viendra s’ajouter aux conquêtes que vous avez déjà menées.

  • Demandez de l’aide

Les fêtes de fin d’année peuvent être extrêmement pesantes et difficiles, en particulier pour les personnes souffrant de troubles anxieux. Partager vos émotions avec un proche ou des amis peut vous aider à mieux appréhender cette période. Le simple fait d’en parler à quelqu’un peut vous faire du bien et vous pouvez à ce titre consulter un psychanalyste. Décidez, ne subissez pas ! Cette décision vous appartient !

  • Ne vous forcez pas

Si vous n’avez pas envie de passer toute la nuit dehors à boire et à fumer, ne le faites pas, même si vos amis, eux, le font. Si vous avez envie de passer la fin d’année chez vous avec votre compagne ou votre compagnon, et regarder la télé, faites-le. Vous avez le droit de passer cette période sans stress et dans le confort de votre foyer. Vous êtes libre de faire ce qui vous fait du bien !

  • Soyez réaliste

Pour beaucoup de gens, les fêtes de fin d’année sont anxiogènes parce qu’elles ne se déroulent pas comme prévu où comme ils l’auraient souhaité. On a beaucoup d’attentes, souvent irréalistes, en ce qui concerne Noël ; on s’imagine parfois des fêtes dignes de notre petite enfance, et à défaut, si la magie est absente ou nos vœux ne se réalisent pas comme dans les films, alors elles deviennent les moments que l’on redoute le plus.

Lucide, capable de vous projeter dans l’avenir, relevez le défi de cette nouvelle année qui s’annonce. Jouez le jeu pour que la vie ne joue pas avec vous. Prêts ?

À vous de jouer !

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire