You are currently viewing Traitement de l’anxiété

Traitement de l’anxiété

Tout le monde peut être amené à éprouver une sensation d’anxiété ou une inquiétude de temps à autres. Cette sensation devient alarmante si l’angoisse est intense et persiste dans le temps. Il s’agit alors d’un trouble émotionnel qui doit être traité vite pour ne pas occasionner de troubles plus sérieux, comme la dépression. Une personne est atteinte d’anxiété lorsqu’elle éprouve en permanence un sentiment d’insécurité, de malaise, de tension, de terreur et d’appréhension. Les manifestations de ce trouble peuvent survenir sans raison et de façon continue, à la différence de la peur qui elle nous avertit lorsqu’on est exposé à une véritable menace. Il existe des thérapies médicales ou psychologiques pour soigner ces troubles de l’anxiété.

Et si on se recourait aux remèdes naturels ?

La nature regorge de bienfaits pour calmer l’angoisse. Plutôt que d’avoir recours à des traitements médicamenteux, les astuces de grand-mère peuvent permettre de soulager des crises de panique ; une infusion de camomille ou de thé, pour les effets apaisants qu’ont ces plantes sur le psychisme, peuvent se montrer très efficaces. Dès que l’anxiété se profile, buvez une tasse de camomille, ou avalez quelques gouttes d’huile essentielle de camomille. Le thé vert, par ailleurs, aide à équilibrer votre rythme cardiaque et réduire la pression artérielle. Vous pouvez aussi profiter des effets relaxants de la lavande.

Il existe un grand nombre d’herbes aromatiques et tonifiantes dont les bienfaits relaxants sont très appréciés ; c’est le cas du thym, du romarin, de l’herbe de Saint-Jean ou encore de la citronnelle. Vous pourrez également pratiquer un exercice physique régulier pour apaiser vos nerfs. N’oubliez pas en même temps de travailler votre respiration pour vous calmer plus rapidement. Il sera d’ailleurs possible de faire de la méditation ou des séances de yoga. Enfin, de bonnes habitudes alimentaires sont indispensables. Mangez sainement et de manière équilibrée pour vous sentir apaisé.

La prise en charge psychologique

Si les remèdes naturels ne suffisent pas pour traiter votre trouble anxieux, le recours à une thérapie psychologique sera alors nécessaire. Faites-vous aider par un psychanalyste, que vous souffriez du trouble panique, de phobie sociale ou d’un trouble obsessionnel compulsif (TOC). Pendant les séances, le spécialiste peut proposer une approche thérapeutique cognitive et comportementale afin de mieux cerner votre problème, et vous donner les moyens de le guérir définitivement. Après 12 à 25 séances de 45 minutes, durant lesquelles votre thérapeute vous transmettra les techniques de contrôle sur l’anxiété, vous vous sentirez délivré. Certains psychothérapeutes font appel à d’autres traitements tels que la thérapie de pleine conscience, ou encore la psychothérapie analytique. Ces méthodes sont différentes, mais toutes ont un seul objectif : apprendre au patient à maîtriser ses émotions et son anxiété.

Le traitement médicamenteux

Un traitement médicamenteux peut aussi être nécessaire. Cependant, il est impossible et tout à fait interdit de s’auto-médicamenter. Un traitement médicamenteux doit être couplé à une prise en charge psychologique selon les cas et les situations. Pour combattre les symptômes de l’anxiété, les médecins dans la plupart des cas prescrivent des antidépresseurs, comme le citalopram, la fluoxétine, l’escitalopram, la fluvoxamine, la sertraline, la paroxétine, la réboxétine, la clomipramine, la dosulépine, la duloxétine, l’imipramine, la maprotiline, la notriptyline ou encore la venlafaxine. Certains ont recours aussi à des benzodiazépines pour traiter l’anxiété. Cette classe de médicaments permet de calmer les émotions et tranquilliser corps et esprit.  Parmi les benzodiazépines les plus prescrits, on retrouve l’alprazolam, le bromazépam, le clobazam, le clorazépate, le diazépam, l’oxazépam, le lorazépam ou encore le prazépam. Cependant, la prise prolongée de ces médicaments peut entraîner des effets secondaires de l’ordre de la dépendance ou de l’addiction. L’accoutumance qui en résulte aura pour conséquence de réduire l’effet des benzodiazépines. C’est la raison pour laquelle il faut toujours consulter un médecin avant de prendre ces médicaments, et ne pas interrompre le suivi que vous avez commencé avec lui.

 

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire