You are currently viewing La gestion du stress chez l’adolescent

La gestion du stress chez l’adolescent

L’adolescent, comme l’adulte, n’échappe pas au stress et à l’anxiété. L’adolescence est une période difficile pour la majorité des jeunes. Elle se caractérise par de nombreux changements dans leur vie. Ces changements sont d’une part physiques et hormonaux, et d’autre part psychologiques et émotionnels. Ils sont si importants que les comportements de l’adolescent peuvent changer d’une façon qui leur échappe. Crise hormonale ? Crise d’anxiété ? Comment fonctionne le stress chez les adolescents ?

La quête d’identité : source de stress

Il faut savoir qu’hormis les changements hormonaux, l’adolescent est en quête d’identité et cette quête ne peut se faire sans confrontation, avec sa famille et avec lui-même. Bien qu’il ait encore besoin de l’encadrement de ses parents, il lui faut faire ses premières expériences identitaires en dehors du giron familial, et ce périple peut s’avérer très angoissant. L’adolescent développe un sentiment d’appartenance très fort pour son groupe social, qui tend à prendre la place qu’occupait la famille dans sa vie. En fonction de la qualité de ses relations, il sera confronté à toutes sortes d’expériences plus ou moins traumatisantes ; dans certains cas, les jeunes peuvent aller jusqu’à commettre des erreurs irréparables pour appartenir à un groupe social, comme un gang de rue, pour ne citer qu’un cas extrême.

L’école et le stress

L’adolescent doit réussir à l’école. Il n’échappe pas aux diktats de la société de performance : il doit réussir. La préparation des examens peut devenir un moment anxiogène et l’anxiété, on le sait, nuit à la concentration. La peur s’installe et la perte de contrôle est très frustrante. Des sentiments négatifs envahissants abîment la santé mentale des élèves qui ne réussissent pas à gérer leur anxiété.

Comment aider l’adolescent à gérer son anxiété ?

Plus vite les mécanismes pour gérer l’anxiété sont mis en place, mieux on la traite. Il faut savoir que le stress n’est pas toujours négatif et qu’il est nécessaire dans bien des situations de la vie courante. Il devient problématique lorsqu’il engendre des pertes de contrôles majeures, qui sont perçues comme étant irréversibles. Elles ne le sont pourtant pas, et peuvent se maîtriser ! Le premier pas consiste à identifier les sources de l’anxiété, et les éléments qui la dé déclenchent. Cet exercice est excellent pour apprendre à se connaître. Il permet une petite auto-analyse favorisant le développement de soi.

De plus, la gestion de l’anxiété passe par une prise de conscience du pouvoir que nous avons sur les choses et les évènements à venir : que puis-je faire pour gérer mon stress avant un examen important ? Me préparer à l’avance pour avoir le temps de réviser ; faire des résumés concis, des fiches de révision, prévoir des plages de temps pour l’étude, aller aux périodes de soutien scolaire etc. Un entretien pour un premier emploi fonctionne sur le même principe !

De plus, l’adolescent doit affronter ses peurs. Il se doit d’être confronté aux situations stressantes de sa vie car l’adulte qu’il deviendra aura besoin de cette assurance, qu’il gagnera petit à petit. Il doit apprendre à s’organiser. Les parents se doivent donc de lui donner toujours un peu plus d’autonomie, sans pour autant abandonner leur rôle de guide. L’adolescent doit vivre ses propres réussites, garantes de son évolution et de son identité.

Si l’adolescent ne trouve pas les outils pour faciliter le passage  de l’adolescence à l’âge adulte, une consultation en psychologie pourra l’aider à traverser ces difficultés que l’âge finit toujours par atténuer.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire