Pourquoi est-ce que la mort m’angoisse tant ?

Pourquoi est-ce que la mort m’angoisse tant ?

La mort naturelle ou accidentelle se définit comme la fin de la vie d’un être humain. Elle est susceptible de générer des frustrations, de l’angoisse ou des attaques de panique chez certains individus.

Pourquoi ai-je si peur de la mort ?

La peur de la mort peut être due à plusieurs raisons plus ou moins acceptables. Mais le fait de refuser catégoriquement d’y faire face quitte à ne plus sortir de chez soi n’est pas raisonnable.

Une fois en dehors de notre domicile, de notre petit nid douillet, nous avons tendance à penser à certaines choses susceptibles de nous affecter ou de nous faire peur comme le temps qui passe ou les rides qui s’installent. Nous avons tendance à nous isoler de peur de se blesser et de mourir par la suite. Parfois, nous avons tendance à adopter des comportements qui nous rassurent et qui nous font penser qu’aucun évènements malheureux ne nous arrivera. Ainsi, nous écartons toute action pouvant nous mettre en péril comme l’utilisation d’un réchaud à gaz ou encore l’utilisation d’objets tranchants ou pointus.

Globalement, les personnes qui ont peur de la mort, sont des personnes qui cherchent à se protéger de tout risque mortel. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de cette peur. Le souvenir d’évènements traumatiques tels que le fait d’avoir subi des agressions physiques, la vision d’un cadavre dans les journaux ou à la télévision ou encore le décès d’un proche peuvent déclencher la thanatophobie. Ces évènements peuvent impacter directement notre santé mentale. Cette peur peut également être causée par des échanges avec un parent ou un ami ayant lui-même peur de la mort. Il s’agit d’une peur par imitation.

Suis-je thanatophobe ?

La thanatophobie est une peur caractérisée par une peur de la mort. Cette phobie est susceptible d’empêcher une personne de vivre normalement, d’apprécier les bonnes choses de la vie. Le thanatophobe est ainsi confronté chaque jour à des crises d’angoisse à l’idée de ne pas pouvoir contrôler les choses, il ne pense qu’à la mort et se questionne sans cesse sur l’après.

La phobie peut se manifester de différentes manières :

  • Crises d’angoisse et de panique
  • Insomnies, troubles du sommeil
  • Dépression

Que faire pour y remédier ?

Quoi qu’il en soit, il est inutile de se cloîtrer dans son propre espace et de se renfermer sur soi. Le premier pas étant de connaître, reconnaître la phobie pour mieux la maîtriser.  Il est primordial de se faire confiance et de se dire qu’on est capable de s’y confronter.

L’anxiété et la panique, que ressent un individu face à la mort, sont des comportements acquis, développés au fur et à mesure du temps. Il est possible de s’en débarrasser. Pour mieux y faire face, s’exercer à des techniques de relaxation peut aider à surmonter la panique.

La mort est un fait inévitable, on ne peut y échapper. Elle peut surgir à tout moment quelque soit les précautions pour l’éviter. Cependant, il existe des comportements excessifs qui accroissent le risque mourir prématurément. Le fait que vous ayez conscience de cette finalité vous permettra d’avancer dans votre démarche de confrontation. La peur peut générer des pensées négatives qui peuvent nuire à votre bien être mental et physique. Tentez de chasser les pensées négatives de votre esprit afin d’éviter au mieux toute dépression. Détendez-vous, prenez le temps d’apprécier, de profiter de chaque moment que vous vivez. Le fait de s’exposer de manière progressive à ces petits plaisirs vous permettra d’avancer. Chaque moment est unique. Prévoyez également de faire des sorties sympathiques avec d’autres personnes.

Essayez également de parler de vos peurs à vos proches ou à des gens plus âgés pour vous permettre de voir et de comprendre leurs différents points de vue. Il peut toujours être intéressant de lire les avis philosophiques et religieux sur la question car cela peut vous donner de nouvelles pistes de réflexions.

Les peurs liées à la mort sont douloureuses à vivre. Elle génèrent de véritables symptômes physiques et vous empêche de vivre normalement. Si c’est le cas, il est nécessaire de demander l’aide d’un professionnel.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire