Apprendre à garder le contrôle en toute circonstance

Apprendre à garder le contrôle en toute circonstance

Face à la peur, à la colère ou encore à l’agacement, nombreux sont ceux qui vacillent et plongent dans le désarroi total jusqu’à perdre tous leurs moyens. Pourtant, garder son calme et ne pas se laisser déborder par ses émotions reste tout à fait faisable. Il suffit d’un peu d’entraînement et de beaucoup de pratique.

Commencer par l’identification des signes physiques de la perte de calme.

Perdre son calme induit certains symptômes physiologiques naturels : vous sentez vos muscles se détendre, votre cœur commence à battre la chamade, la température de votre corps change, vous avez subitement froid, vous tremblez. Parfois, vous avez du mal à respirer ou vous perdez votre voix. Ces signes vous trahissent de suite et c’est à partir de là que vous commencez à perdre votre calme.

Détourner son esprit et se dire que ce ne sont que des idées que l’on se fait.

Face à notre plus grande peur ou à une profonde tristesse ou encore lorsqu’on est en proie à d’autres émotions intenses, notre cerveau ne nous guide plus et on commence à penser n’importe comment. Là aussi, les pensées perdent leur calme et commencent à diffuser des images négatives, irrationnelles ou encore grégaires. Pour y remédier, dites-vous avant de paniquer que tout ce que vous pensez n’est pas la réalité, mais juste le fruit de votre imagination. Si vous arrivez à vous rappeler que votre intelligence prime sur vos émotions, vous saurez garder votre calme en toute circonstance.

Apprenez à contrôler vos émotions.

Pour garder votre calme, peu importe la situation, ne chassez pas toutes vos émotions. Prenez plutôt du recul et observez-les comme si elles étaient externes à vous. Ainsi, vous prendrez conscience qu’elles peuvent être vaincues. Sinon, vous pouvez les écrire plutôt que de les vivre. De ce fait, vous les avez quand même évacués, mais d’une manière plus contrôlée qui ne risque pas de nuire à votre image ou encore à votre santé.

Arrêtez la course du temps.

Une autre technique pour remettre son cerveau en marche reste le ralentissement ou l’arrêt de la course du temps. Pour marquer cet arrêt de vos pensées, vous pouvez rêvasser ou penser à autre chose comme un souvenir heureux  ou un moment de détente inoubliable qui vous a vraiment marqué. Vous verrez que vous prendrez le dessus sur la situation qui se trouve face à vous.

Méditez ou savourez un carré de chocolat.

La méditation, la sophrologie ou encore la pleine conscience sont autant de techniques qui aident à garder son calme face à une situation compliquée. Respirez à fond et fermez les yeux quelques instants pour évacuer tout le stress qui vous comprime. Effectuez des mouvements qui vous détendent avant de retrouver vos esprits et de reprendre là où vous vous êtes arrêté. Sinon, vous pouvez aussi humer des parfums qui vous détendent ou encore consommer un peu de chocolat. Cet aliment possède en effet, des vertus calmantes et réconfortantes.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire