Les blessures psychologiques

Home - Non classé - Les blessures psychologiques

Les blessures psychologiques sont ceux qui affectent le plus les êtres humains de tout âge, les hommes comme les femmes. Il en existe plusieurs types, ou plutôt plusieurs raisons à ses blessures. Et ce n’est pas facile de s’en remettre. Alors qu’elles handicapent notre bonheur. C’est par la compréhension de leurs sources que l’on peut tenter d’y mettre fin.

Blessure suite à un rejet

A trop s’attacher à une personne, nous risquons de vivre mal son absence. Ainsi, après avoir été rejeté, chaque personne se sent vide. Par ailleurs, il existe des comportements propres aux personnes exclues par un individu à qui elles tiennent vraiment. La peur de se tisser de nouveaux liens est omniprésente. De ce fait, elles cherchent à se tenir à l’écart de tous les autres, que ce soit les amis, les familles ou les collègues. Une personne rejetée devient plus solitaire et se dévalorise même. En étant seul, elles sont plus sûres de ne pas vivre le même échec. Toutefois, il faut savoir que fuir n’est pas une solution. Au contraire, continuer à aller de l’avant permet d’oublier petit à petit les problèmes jusqu’à ce que les blessures finissent par se cicatriser.

Blessure après abandon

Les gens qui ont tendance à dépendre des autres risquent de ne pas supporter un abandon. Surtout si c’est arrivé soudainement. A l’issue de ce problème, ils deviennent trop sensibles qu’à chaque fois qu’un tracas se présente sur leur chemin, ils peinent à s’en sortir. De ce fait, ils cherchent à se fier aux gens plus facilement. Les gens qui viennent d’être abandonnés ne veulent pas être seuls. Ils culpabilisent même les autres s’ils se sentent de nouveau perdus. Pour éviter cela, ils frisent le harcèlement dans le but de faire accepter tous leurs caprices au point de devenir hystériques. Il n’y a pas d’autres solutions que de s’accepter et d’être plus responsable.

Blessure après humiliation

Cette blessure psychologique n’est pas causée par les autres. Les personnes qui en sont victimes sont appelées « masochistes ». Elles ont l’habitude de s’infliger des douleurs physiques que morales. Elles se culpabilisent pour un rien et se tiennent responsables de tous les malheurs qui arrivent dans leur vie ou dans celle de leur entourage. Le contraire est également possible. Ces individus rabaissent les autres dans le but de rehausser leur propre valeur. Par contre, ils sont assez fragiles face à des gens qui leur sont proches. C’est assez difficile de se défaire de cette blessure. Une aide extérieure peut intervenir pour faire comprendre au sujet sa juste valeur et celle des autres.

Blessure après trahison

Une personne trahie va se montrer plus prudente à l’avenir. Elle va éviter de se voiler la face pour ne montrer aucune faiblesse à personne. Elle a besoin de se sentir parfaite pour être satisfaite et en sécurité. Elle a tendance à être soucieuse des détails afin de balayer tous les risques d’erreurs et de se voir humiliée. En fait, la blessure de la trahison rend les gens paranos et orgueilleux. Mais par-dessus tout, ils sont renfermés, du moins, quant à leur vraie personnalité.

Blessure après l’injustice

Se montrer dur à cuire. Tel est le symptôme de la blessure de l’injustice. Alors qu’au fond, une once de sensibilité reste enfouie et réservée pour le jour de guérison. Les victimes de cette infection psychologique sont parfaites devant le monde car c’est l’image qu’elles veulent construire pour leur personne. Elles ne veulent, en aucun cas, accepter qu’elles aient tort et gagnent la plupart du temps par leurs arguments bien posés. Elles sont très perfectionnistes et refusent toute aide de la part des autres. Pour guérir, elles doivent prendre en compte que tout le monde peut faire une erreur et redresser la barre après.

Share: