Présentation du syndrome de Capgras

Présentation du syndrome de Capgras

Le syndrome de Münchhausen

Le baron de Münchhausen est un officier allemand qui a été engagé comme mercenaire dans l’armée impériale russe. Comme on peut le constater par cette dénomination, le terme Syndrome de Münchhausen est tiré de son nom. Cet officier est également connu en France par l’appellation « Baron de Crac » dont le mot Crac, qui vient de l’expression : « raconter des craques », signifie ici mensonge.

Le syndrome de Münchhausen, de quoi s’agit-il ?

C’est une maladie psychiatrique qui se manifeste sous forme de simulation de symptômes ou d’une maladie. Autrement dit, la personne atteinte de ce trouble affirme avoir une maladie sans en avoir vraiment. C’est la raison pour laquelle, on l’appelle également « pathomimie » ou « trouble factice ». Le but du malade est tout simplement d’attirer l’attention. Dans la classification internationale des maladies, le syndrome de Münchhausen est classé parmi les troubles mentaux.

Quelles sont les causes du syndrome de Münchhausen ?

Les vraies causes de cette maladie ne sont pas connues. De plus, les individus qui présentent ce trouble refusent toujours un suivi psychiatrique ou psychologique. Néanmoins, il existe des facteurs que l’on estime être à la les sources du développement de cette maladie. Et parmi eux, le plus impactant semble être le traumatisme émotionnel subi pendant l’enfance.

Quels sont les symptômes du syndrome de Münchhausen ?

La personne touchée par le syndrome a tendance à faire semblant d’avoir mal ou d’avoir les signes d’une maladie. Le pire, c’est que ces patients ne choisissent que des pathologies qui ne ne présentent pas de signes extérieurs, tels que la rougeole ou la dysenterie. Ce trouble mentale peut devenir très dangereux pour le malade, puisqu’il peut aller jusqu’à se taillader, à se brûler ou à s’empoisonner pour réussir à convaincre son médecin.

Quels sont les facteurs de risques du syndrome de Münchhausen ?

Des études ont été faites sur cette maladie, mais jusqu’ici aucune ne réussit à établir précisément ses véritables causes.

Quels traitements pour le syndrome de Münchhausen ?

La plus grande difficulté repose sur la différenciation entre une vraie maladie et un simulacre. En effet, les personnes atteintes de ce syndrome sont souvent convaincantes, surtout parce que la plupart font partie du corps médical. Cependant, la famille et les proches du patient peuvent aider dans le diagnostic, puisqu’ils peuvent déceler des attitudes alertant dans son comportement. Dans ce cas, il est conseillé de consulter un thérapeute pour une prise en charge éventuelle. Le spécialiste pourra ainsi confirmer la maladie, déterminer les possibles sources du trouble, et aider le patient à guérir.

Laisser un commentaire

Fermer le menu