Dépersonnalisation comment reprendre le dessus

Dépersonnalisation comment reprendre le dessus

Suite à des événements de la vie, tout un chacun peut souffrir d’angoisse ou encore d’anxiété. Or, ces troubles peuvent entraîner un symptôme plus ou moins handicapant : la dépersonnalisation.

Elle apparaît avec la sensation d’être étranger à soi-même. Autrement dit, le sujet se sent détaché de son propre corps. Certains professionnels peuvent aider les personnes en souffrance à se débarrasser de ce mal-être et ainsi se reconnecter avec soi-même.

Le symptôme de dépersonnalisation se retrouve notamment chez les personnes souffrant d’anxiété, de dépression ou chez les toxicomanes. Elle peut entrainer des troubles dépressifs.

Les symptômes

Nous pouvons retrouver le trouble de dépersonnalisation chez les personnes ayant vécu un stress sévère (maltraitance, témoin de violences, mort inattendue d’un proche…).
La personne souffrant de dépersonnalisation aura la sensation de se sentir comme détaché de son corps, de ses émotions, de ses sensations. Elle se sent en dehors de son corps et aura la sensation d’effectuer les tâches quotidiennes sans aucun contrôle, comme un automate. 

Les modes de vie actuels ne font que favoriser l’apparition des symptômes de la dépersonnalisation. Nombreux sont ceux qui aiment s’éterniser chez eux et ne sortent que très rarement. Les nombreuses heures passées derrière les écrans accentuent le mal.  Ils adoptent un comportement rêveur et préfèrent se mettre dans la peau d’un autre.

La maîtrise de soi

Une personne souffrant de dépersonnalisation ressent très souvent une anxiété aiguë. L’idée consiste à ignorer les principaux symptômes. Au lieu de dramatiser, vous pouvez classer ces symptômes parmi les sensations désagréables du quotidien tout en les considérants comme non graves et non dangereux.
Dites-vous qu’ils ne sont que passagers et finiront par disparaître à un moment ou à un autre.

Le principal secret, pour parvenir à se séparer de la dépersonnalisation, consiste à se consacrer à ses objectifs et trouver des moyens efficaces pour venir à bout de ses symptômes.

La dépersonnalisation est davantage considérée comme un symptôme plutôt qu’une maladie. Or, le niveau d’anxiété augmente chaque fois que nous constatons que « rien ne va ».

Une telle sensation ne fera que renforcer la dépersonnalisation et les symptômes connexes. Ces derniers peuvent conduire à une sensation d’étrangeté. Pour ne pas aggraver les symptômes, la maîtrise de soi s’impose en ne se focalisant que sur ses propres objectifs.

Prendre rendez-vous

La relaxation et la reconnexion à la vie

La relaxation constitue une excellente option pour être en phase avec soi-même. Vous pouvez appliquer cette méthode partout et à tout moment, sans l’aide d’un professionnel.
Il s’agit d’un moyen efficace pour vous distancer de la dépersonnalisation. Elle aidera votre cerveau à se débarrasser de toute tension.
Il vous suffit alors de choisir l’une des différentes techniques de relaxation en vogue, pour ne citer que la méditation et la cohérence cardiaque.

En changeant certaines de vos habitudes, vous finirez par surmonter facilement les principaux symptômes de la dépersonnalisation. En effet, participer à des activités comme les randonnées ou l’inscription à une salle de sport,  permet d’éloigner la dépersonnalisation.

Des modes de traitement naturels

L’aide d’un professionnel, psychanalyste, psychothérapeute ou thérapeute, est nécessaire afin d’aider la personne souffrant de dépersonnalisation.

La psychanalyse peut être pratiquée dans un cabinet ou par téléconsultation pour aider la personne à se débarrasser de la sensation d’être en dehors de la réalité.
Elle permet de cerner les principaux facteurs définissant les émotions, notamment l’illusion ou le rêve de ne pas être soi-même. Séance après séance, un individu souffrant de dépersonnalisation finira par tendre vers la réalité.

La psychothérapie fait aussi preuve d’efficacité dans le cadre du traitement de ce trouble mental. Elle est utilisée afin de corriger la perturbation comportementale ouvrant vers une détresse psychologique.
L’intervention d’un psychothérapeute permet à l’individu accompagné, de retrouver une vie sociale épanouie et de profiter pleinement des avantages qui y sont liés.

La thérapie cognitivo-comportementale, quant à elle, s’insère parmi les techniques naturelles permettant de diminuer, voire éradiquer, la dose d’anxiété. Le thérapeute conduira chacune des séances pour vous aider à guérir les symptômes.

Laisser un commentaire