Connaitre la bibliomanie ou la syllogomanie des livres

Connaitre la bibliomanie ou la syllogomanie des livres

Dans quelle mesure peut-on dire, qu’un individu adopte des comportements normaux ou anormaux ? Un collectionneur est il nécessairement pathologique ? Et dans le cas ou il collectionnerait compulsivement tout ou rien serait alors assimilable à une pathologie psychique. C’est souvent un sujet de controverse entre psychiatres,  psychologues ou  psychanalystes. A savoir à partir de quand un sujet relève de la pathologie ou uniquement de l’ exagération ? En revanche, certaines pathologies telles que la bibliomanie ou la syllogomanie des livres relèvent de troubles psychiques. Bibliomanie ou syllogomanie, qu’est ce que c’est ? Comment se manifestent elles ?

La bibliomanie, qu’est-ce que c’est ?

La bibliomanie est un trouble classé parmi les troubles psychologiques appelés compulsions. Il s’agit d’un comportement pathologique dans lequel l’individu a la manie d’accumuler différentes sortes d’objets sans aucun but pratique ni logique au point qu’il finit par encombrer totalement son lieu d’habitation.

Il ne faut pas confondre le bibliomane avec le collectionneur. Ce dernier rassemble les objets selon un critère de sélection et ses agissements sont systématisés et raisonnés dans le souci de se cultiver puis de garder ses ouvrages. Contrairement à cela, le bibliomane entasse des livres en tout genre. Ceux-ci sont empilés de manière compulsive jusqu’à l’envahissement de tout son espace.

Les psychiatres  qualifient cela comme un comportement pathologique altèrant la vie personnelle,sociale et professionnelle  de l’individu. ils sont classés parmi les troubles obsessionnels compulsifs ( TOC). A savoir les sujets qui accumulent des objets sans raison objective (des livres dans le cas de la bibliomanie) au point que la vie sociale de l’individu en est perturbée.

Bibliomanie ou bibliophilie ?

Le bibliomane n’est pas un bibliophile. Le bibliophile, lui, aime les livres pour leur contenu, leur histoire. Il fait des classements ou des recherches sur la dimension pratique, esthétique ou historique de ses ouvrages.Il s’agit d’ une activité intellectuelle, stimulante et raisonné.

Le bibliomane ne fait rien de tout cela. Il ne fait qu’accumuler les livres compulsivement dans le seul but d’en posséder un maximum. On peut dire que l’action d’acquérir un  livre sans en considérer son contenu, son utilité est un comportement uniquement addictif.

D’où vient cette obsession ?

Elle émane d’un sentiment d’insécurité, ce sentiment s’apaise pendant l’achat d’un ouvrage. Or une fois l’objet acquis, l’angoisse se réinstalle  d’où la répétition incessante de l’acte et l’accumulation des objets sans pouvoir s’en séparer ni en jeter. A la différence du bibliophile qui trouve son plaisir dans la lecture des ouvrages, le bibliomane apaise son anxiété dans l’acte d’appropriation de l’objet. C’est en cela qu’il s’agit d’un comportement compulsif.

Quelles sont les conséquences de ce comportement ?

Le bibliomane se confine dans son sanctuaire encombré et désordonné. Il se consacre entièrement au rassemblement de ces objets de manière frénétique, de façon à se soustraire entièrement du reste du monde, y compris de sa propre famille. Les lieux d’habitation des bibliomanes deviennent un véritable dépotoir à livres, un vrai désordre.

De ce fait, l’entassement de papier pourrait  provoquer des angoisses au sujet. Ce dernier ne se sent pas en sécurité sachant que son lieu d’habitation pourrait être exposé à des risques d’incendie. Il arrive également que la surcharge de livres ou de papiers sur le plancher puisse engendrer l’effondrement de l’appartement. Les livres étant des objets particulièrement lourds quand ils sont entassés en particulier les uns sur les autres. On peut aussi envisager de lourdes répercussions financières de l’individu car il achète sans arrêt et sans compter.

 

 

 

Laisser un commentaire