Le syndrome d’arrêt des antidépresseurs et les symptômes fréquents

Home - Non classé - Le syndrome d’arrêt des antidépresseurs et les symptômes fréquents

Le syndrome d’arrêt des antidépresseurs et les symptômes fréquents

Cette maladie est également appelée le syndrome de discontinuation associé aux antidépresseurs. Sachez que les antidépresseurs ne créent pas de dépendance. Les causes de ces troubles sont liées au traitement et ses composants chimiques. Les symptômes dépendent de chaque type de produits pharmaceutiques que le médecin traitant a prescrit. Il n’y a pas donc lieu à dire que le traitement de ce syndrome d’arrêt des antidépresseurs est un sevrage. Un suivi par un psychanalyste peut être la meilleure solution pour évacuer vos émotions fortes.

Quels sont les symptômes fréquents du syndrome d’arrêt des antidépresseurs ?

Le syndrome d’arrêt des antidépresseurs est inévitable pour certains types de composants médicamenteux. Les déchets chimiques encore présents dans le corps créent des dysfonctionnements au niveau du cerveau. Un traitement de 4 semaines peut engendrer ce genre de symptômes. Il est impératif de venir consulter un professionnel pour vous aider à dépasser ce traumatisme.

Les perturbations corporelles sont nombreuses, l’hypersensibilité au son, les acouphènes, les nausées, l’insomnie, les crises de panique et bien d’autres encore. Les symptômes sont effectifs quelques jours après l’arrêt du traitement en antidépresseurs. Pour connaitre le vrai diagnostic, vous devez reprendre à nouveau le même traitement. Si les symptômes disparaissent, vous souffrez bel et bien d’un syndrome d’arrêt des antidépresseurs.

Cependant, vous pouvez venir à bout de ces symptômes en suivant le bon traitement. La psychanalyse est une vraie solution, car elle va soigner les causes profondes de votre maladie. Prendre des antidépresseurs ne fait que masquer la vraie source de vos troubles psychiques.

Quels sont les facteurs à haut risque ?

Le faux diagnostic peut être dangereux pour le patient. Le traitement faussé peut aboutir à des interventions lourdes de conséquences. Les antidépresseurs sont prescrits pour traiter une dépression. Il faut bien séparer les troubles occasionnés par les médicaments et le trouble initial. L’arrêt ou la diminution de la dose prescrite par le praticien est souvent accompagné par la reprise en plus forte dose du traitement. Pour vous aider à soigner votre maladie sans médicament, il est important de regarder vers vos émotions enfouies. Sachez que les maux du corps sont les maux des émotions.

Comment traiter ce syndrome par la psychanalyse ?

Les antidépresseurs sont prescrits pour aider une personne dépressive à atténuer les symptômes. Cependant, certains composants créent des troubles chimiques dans l’organisme notamment au niveau du cerveau. Ce dernier est la zone de traitement pour la prise des antidépresseurs. Pour venir à bout de vos troubles psychiques, le choix d’un psychanalyste, d’un coach et d’autres professionnels est recommandé.

Les symptômes peuvent disparaitre dès que vous avez repris le contrôle sur votre mental. Tout est dans la tête, mais parfois, vous êtes accaparés par trop d’émotions enfouies. Le rôle d’un psychanalyste est de vous accompagner vers cette voie de la guérison. Les techniques sont intuitives et participatives. Vous serez amené à découvrir tout ce qui se cache dans vos maux du corps. Quelques séances suffisent pour voir les résultats de votre affirmation de soi sur les symptômes.

Share: