Le syndrome d’arrêt des antidépresseurs et les symptômes fréquents

Le syndrome d’arrêt des antidépresseurs et les symptômes fréquents

Le syndrome d’arrêt des antidépresseurs et les symptômes fréquents

Ce syndrome est également appelée le syndrome de discontinuation associé aux antidépresseurs. Sachez que les antidépresseurs ne créent pas directement une dépendance. Les causes de ces troubles sont liées aux composants chimiques. Les symptômes dépendent de chaque type de produits pharmaceutiques que le médecin a prescrit. Il y a donc pas lieu de dire que le traitement de ce syndrome d’arrêt des antidépresseurs est lié à un sevrage. Un suivi par un psychiatre est la meilleure solution pour réduire ou arrêter  votre traitement en accord avec votre médecin.

Quels sont les symptômes fréquents du syndrome d’arrêt des antidépresseurs ?

Au cours du syndrome d’arrêt des antidépresseurs, les perturbations corporelles sont nombreuses : l’hypersensibilité au son, les acouphènes, les nausées, l’insomnie, les crises de panique, le risque accru de passage à l’acte (tentative de suicide) et bien d’autres encore peuvent survenir. Les symptômes sont effectifs quand l’arrêt du traitement est fait brutalement sans supervision d’un médecin. Le professionnel qui vous a prescrit le traitement est seul, habilité à vous dire quand le moment est propice à diminuer et ou arrêter votre traitement antidépresseur.

En parallèle à votre sevrage, il est conseillé de consulter un thérapeute, un psychothérapeute ou un psychanalyste, (ce qui ne se substitue pas à des consultations chez un médecin) dans le but de soigner les causes profondes de votre dépression. Les antidépresseurs tentent d’atténuer les troubles psychiques liés à la dépression.

Quels sont les facteurs à haut risque ?

Les antidépresseurs sont prescrits pour traiter une dépression ou un trouble anxieux généralisé comme des attaques de panique dans certains cas. Il faut bien séparer les troubles occasionnés par les médicaments et le trouble initial. L’arrêt brutal fait seul ou une diminution brutale de la dose prescrite par le praticien est contre-productive lorsque vous présentez toujours des symptômes de dépression. Pour vous aider à réduire de façon pratique, seul les conseils d’un médecin sont à suivre. Ce dernier vous connaît bien et sait ce qui vous convient.

Comment traiter ce syndrome par la psychanalyse ?

Les antidépresseurs sont prescrits pour aider une personne dépressive à atténuer ses symptômes. Cependant, certains composants créent des troubles chimiques dans l’organisme. Dans ce type de cas, rapprochez-vous de votre médecin pour affiner s’il le faut votre traitement. Ce dernier vous exposera également les risques liés à l’arrêt brutal de votre traitement. Pour venir à bout de vos troubles psychiques, le choix d’un psychanalyste, d’un thérapeute est recommandé en plus de votre traitement pour vous aider à déterminer les origines de votre état dépressif  et vous engager sur la voie de la guérison.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire