Tout savoir sur les thérapies cognitives

Tout savoir sur les thérapies cognitives

La thérapie cognitive a été réalisée pour la première fois dans les années 50 et n’a cessé d’évoluer jusqu’à l’heure actuelle. En réalité, cette pratique suscite encore beaucoup de questions quant à sa définition exacte et son déroulement ainsi que les troubles nécessitant ce type de traitement.

Thérapies cognitives, de quoi s’agit-il ?

La thérapie cognitive ou thérapie cognitivo-comportementale (TCC) englobe tous traitements dédiés à corriger les problèmes psychiques. Ce type de thérapie s’appuie sur les pensées du patient afin de déterminer l’origine de son mal-être. Durant chaque séance, le thérapeute met en relation la réaction et la croyance pour enfin comprendre le blocage et le comportement de l’individu.

Développée à partir des années 60, la TCC se concentre sur l’apprentissage et l’adoption de comportements positifs pour améliorer la qualité de vie. À la fin du traitement, un patient a la possibilité de réussir à faire ce qu’il n’a pas pu réaliser auparavant. Cette pratique n’a cessé d’évoluer dans le temps jusqu’à l’apparition d’une nouvelle forme en 2010 : la thérapie d’acceptation et d’engagement.

Quand doit-on avoir recours aux thérapies cognitives ?

Avant la découverte de la thérapie cognitive, les psychiatres avaient recours à des antidépresseurs pour traiter les différents troubles comportementaux. Depuis la mise en place de cette nouvelle pratique, ces troubles sont fréquemment pris en charge dans le cadre d’une TCC. Outre le stress, l’anxiété et les angoisses, le résultat de recherches menées sur de nombreux patients démontre l’efficacité de ce traitement sur d’autres maladies : troubles de personnalité, de la schizophrénie, phobies, dépression, toxicomanie, dysthymie et bien plus encore.

Cette thérapie s’adresse alors à toutes personnes présentant un handicap psychologique et comportemental, souhaitant s’en débarrasser progressivement. L’objectif étant de les aider à sortir d’un cercle vicieux qui les empêche d’améliorer leur qualité de vie.

Comment se déroulent les thérapies cognitives ?

En général, chaque thérapeute dispose de sa manière de procéder, mais les étapes à suivre restent identiques. Avant de commencer la séance, le patient et le Psychothérapeute fixent l’ordre du jour et discutent du déroulement du traitement. Dans la majorité des cas, une séance dure entre une trentaine de minutes et une heure.

Après la définition du planning, le Psychothérapeute spécialisé en TCC commence la séance en faisant un état des symptômes et en posant de questions. Avant de commencer une nouvelle étape du traitement, les évolutions réalisées par le patient font aussi l’objet de discussions. Le professionnel de santé s’appuie sur des exercices pratiques pour aider son patient à adopter de nouveaux comportements et abandonner les idéeseerronées ou problématiques.

Les bienfaits des thérapies cognitives

En thérapie cognitive et comportementale, l’objectif reste de déterminer la cause des agissements négatifs. Cette pratique aide les patients à sortir de leur mal-être profond et à améliorer leur qualité de vie.

À la fin du traitement, vous serez capable de gérer votre stress ou de faire face à vos phobies. La TCC est également reconnue comme une pratique efficace par l’ensemble du corps médical en seulement quelques mois. Ce qui se révèle être un point positif.

Aujourd’hui les TCC peuvent se faire dans certains cabinets de ville avec comme support la réalité virtuelle, appelé TERV (thérapie par exposition par la réalité virtuelle).

Laisser un commentaire