You are currently viewing Comment choisir son thérapeute pour traiter la dépression ?

Comment choisir son thérapeute pour traiter la dépression ?

Comment choisir son thérapeute pour traiter la dépression ?

Passagère ou non, de saison ou toute l’année, la dépression peut vite devenir un cauchemar au quotidien pour celui qui la subit. Elle fatigue. Elle stresse. Mais surtout, elle vous empêche de vivre et de mieux vous accepter. Ainsi, trouver le bon remède pour y mettre un terme est la solution. Outre les traitements par médicaments, on vous propose notamment une thérapie avec un professionnel.

Une psychothérapie pour vous soigner

Pour soigner votre dépression, un psychanalyste est une option. Il s’agit de séances d’échanges, le patient se trouve en face à face ou allongé sur un divan à sa convenance, dans un cadre ; le cadre est entre autres pour le patient un lieu sécurisé où vous vous sentirez à l’aise. Le psychanalyste vous posera différentes questions afin de déterminer l’origine de votre mal-être.

La psychothérapie se base sur les notions de transfert et de contre-transfert, et ce, pour soigner la dépression ou l’anxiété ou tout simplement pour diriger les patients vers un mieux-être et une meilleure compréhension de leur “moi”. Le but étant de lui permettre de partager ses angoisses et son stress sans avoir peur d’un jugement. Par ailleurs, d’autres écoles de psychothérapeutes  peuvent utiliser en ce sens plusieurs techniques, autres que celle du face-à-face : la réinterprétation des situations, les simulations à l’intérieur comme à l’extérieur du cabinet, voire quelques minutes de silence, etc. Tout dépend des cas et où le patient se sent le plus à l’aise, il doit choisir une méthode qui lui convient.

Les séances peuvent durer de 30 minutes à 1 heure et pourront être répétées autant de fois que nécessaire pour que le patient trouve la paix intérieure. Les patients peuvent prendre rendez-vous dès que le besoin s’en fera ressentir. Cela peut être toutes les semaines, ou plusieurs fois par semaine pour les cas les plus urgents.

Une thérapie comportementale et cognitive TCC

Les thérapies comportementales et cognitives ou TCC qui se nomment en terme anglo-saxon  cognitive behavioral therapy ou CBT sont un ensemble de méthodes visant à guérir ou à apaiser les troubles anxieux, la dépression, les addictions, etc. Les TCC ont une approche qui repose sur le fait de s’attaquer aux symptômes du patient et non à la cause.

Elles obéissent à des protocoles déjà existants et à appliquer de manière systématique. Elles ont vocation à déterminer l’évolution dans le cadre de sa thérapie. Elles s’appuient sur des faits qu’ont vécus les patients.

Les TCC se concentrent sur les difficultés du sujet au moment présent, et ce, par des exercices en lien avec la symptomatique que ressent le patient. Le psychothérapeute intervient sur les processus mentaux, appelés également processus cognitifs, conscients ou non, étant vus comme la genèse de leurs émotions. La systématisation des pratiques des thérapies comportementales et cognitives a accéléré l’exploration de leur efficience par le fait de pouvoir tester et retester les mêmes méthodes précisément à l’identique, ce qui est le béa ba de toute recherche scientifique. Elles sont souvent indiquées en première intention pour les TAG (troubles anxieux généralisés et/ ou phobies) comme pour les conduites addictives.

Focus sur la réputation des psychothérapeutes

Enfin, pour choisir votre thérapie parmi l’ensemble de celles qui peuvent vous être proposées, ne sautez pas sur le premier prestataire qui se présente à vous sur le Net. Il faudra prendre en compte sa réputation, son numéro dit ADELI donné aux professionnels de santé reconnus. N’hésitez pas à le lui demander, ce numéro est donné par les agences régionales de santé ARS. Généralement, les patients en dépression se font recommander pour consulter. Un ami, un collègue, un membre de la famille peuvent  vous conseiller.

Il faut une méthodologie pour suivre un patient en dépression ou atteint d’autres troubles. Contrairement aux médecins généralistes, il ne s’agit pas seulement d’établir des ordonnances, même si le patient peut avoir besoin de médicaments ; il verra son médecin pour les prescriptions et le thérapeute en charge de son bien-être pour avancer dans la recherche sur lui-même. Le thérapeute et le patient doivent créer un lien et une relation de confiance pour que le transfert thérapeutique se fasse naturellement et que le traitement soit efficace. Aussi, le choix de votre spécialiste doit se faire avec un certain feeling.

 

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire