Syndrome de Sissi : les points à savoir

Syndrome de Sissi : les points à savoir

Syndrome de Sissi : les points à savoir

Le syndrome de Sissi est un problème d’ordre psychologique qui affecte l’état physiologique et physique de la personne. Il est due aux difficultés de la vie quotidienne en raison des pressions et des contraintes sociales. Ce syndrome dépressif peut être aussi causé par un manque de confiance en soi ou d’estime de soi.

Petite historique du syndrome de Sissi

L’Impératrice d’Autriche nommée Élisabeth, connue sous le pseudonyme Sissi est une personne qui a connu une vie tragique et mélancolique. Elle était malheureuse à cause de la solitude et les contraintes de la vie sociale. Avec une belle-mère qui ne l’appréciait pas beaucoup et un époux occupé par les guerres contre Napoléon III, Sissi était à bout de souffle et ne supportait plus la tristesse et la solitude. Rongée par les remords du décès de sa fille Sophie en bas âge, elle était complètement déprimée. Sa dépression s’est manifesté par de l’anorexie et de l’anxiété. Elle ne voulait plus manger régulièrement sauf quelques aliments comme des fruits et du lait. C’est pour cette raison que le syndrome de Sissi se manifeste par un état dépressif et une grave anorexie.

Ayant peur de grossir, elle faisait beaucoup d’exercices physiques alors qu’elle n’avalait rien du tout. Par conséquent, elle manquait de vitamines, de calcium et de magnésium à cause des efforts physiques et de la carence alimentaire.

Les symptômes du syndrome de Sissi

Les signes pour reconnaître une personne atteinte du syndrome de Sissi sont difficiles à identifier sauf si l’on analyse de très prêt et par un professionnel de santé son comportement, ses caractères et sa vie privée. Les symptômes du syndrome de Sissi sont différents les uns des autres. Certaines personnes sont atteintes d’hyperactivité et d’agitation permanente lorsqu’elle sont anorexiques. D’autres personnes sont nerveuses à longueur de journée et s’expriment parfois par une forme de saute d’humeur incompréhensible pour les autres.

Le manque d’estime de soi est le symptôme psychique le plus marquant du syndrome de Sissi. Une personne qui est atteinte de ce genre de pathologie a perdu confiance en sa capacité et en ses facultés. Le jeûne fait aussi partie du syndrome de Sissi. La personne est atteinte par une anorexie aiguë et est souvent victime de carences alimentaires.

Comment s’explique le syndrome de Sissi ?

Le syndrome de Sissi s’explique par un déséquilibre psychologique et moral. C’est une forme de signe de dépression en raison des problèmes de la vie quotidienne. Si une personne a vécu une vie pleine de tristesse, de désespoir et de solitude, elle peut être affectée par le syndrome de Sissi.

La peur de grossir peut aussi déterminer le syndrome de Sissi. Une personne qui s’afflige un tel régime alimentaire alors qu’elle réalise régulièrement une activité physique plus ou moins fatigante peut être affectée par ce syndrome. C’est pour cette raison qu’une personne atteinte du syndrome de Sissi semble de par son comportement s’occuper à outrance et de façon exagéré de son corps pour toujours rester belle et élégante. L’ensemble de ces signes seraient plus identifiables chez les femmes d’âge mûr. Il faut consulter un thérapeute pour se soigner de ce syndrome.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire