You are currently viewing Comprendre les troubles phobiques : les types et les causes

Comprendre les troubles phobiques : les types et les causes

Il est tout à fait naturel de ressentir des peurs et des angoisses devant certains objets ou certaines situations. Cette peur légitime est protectrice face à un réel danger car elle nous permet de réagir face à la situation à laquelle nous sommes confrontés, de façon à pouvoir la dépasser. Dans certains cas, la peur peut nous plonger dans un état de panique alors qu’il n’existe pas de réel danger. Il s’agit alors d’un trouble phobique. Ce trouble peut se soigner par différents moyens, une fois qu’on en a pris conscience. Le traitement de ses causes et de ses symptômes devient enfin envisageable.

D’une simple peur à un trouble phobique.

Les statistiques ont démontré que de nombreuses personnes sont atteintes d’un trouble phobique. Les femmes sont davantage concernées que les hommes.
La peur est une sensation que l’on éprouve devant quelque chose qui nous paraît dangereux. On cherche alors à se protéger face à ce danger et nous tentons par tous les moyens de nous en débarrasser. Lorsque la peur devient irraisonnée, la phobie apparaît et nous rend vulnérable. Ainsi, une personne phobique évitera très souvent d’être confrontée à l’objet de sa phobie : situations, animal etc.

Quand une phobie se  révèle plus ou moins invalidante dans la vie quotidienne, elle peut devenir maladive, obsessionnelle et très angoissante, au point de plonger le sujet dans un état de panique sans même être confronté à la situation qu’il redoute. Un trouble phobique dans ces conditions est susceptible d’engendrer une dépression.

Les différents types de troubles phobiques.

Le trouble phobique est reconnu comme étant une maladie psychique :

  • La phobie spécifique ou phobie simple, apparaît face à un objet, un animal ou une situation bien précise. C’est le type de phobie qui touche la plupart des personnes phobiques ;
  • La phobie sociale se manifeste au contact d’êtres humains, à l’exception de ceux en qui la personne affectée a confiance. L’haptophobie, la blemmophobie et l’aphrophobie sont classées en tant que phobies sociales ;
  • L’agoraphobie est la crainte des grands espaces ou de la foule.

Les causes des troubles phobiques.

Une phobie peut être à la fois d’origine biologique, héréditaire, innée, mais on peut aussi devenir phobique au cours de notre vie. La phobie spécifique peut se présenter dès le plus jeune âge et persister jusqu’à l’âge adulte. Elle se déclenche souvent lors d’un phénomène qui nous ne nous est pas familier, causant une peur brutale, comme la rencontre avec certains reptiles ou insectes, les orages, l’altitude, un accident, une injection, un écoulement de sang, un ascenseur qui se bloque, et bien d’autres situations spécifiques.

Concernant la phobie sociale, la personne qui en est atteinte a peur de rencontrer des gens, elle craint leurs regards et leur jugement. La phobie peut s’expliquer par un événement traumatique ou en raison de moqueries. Les phobiques sociaux aiment souvent la solitude, à moins d’être accompagnés par une personne de confiance.

Enfin, l’agoraphobie provient de la peur de la foule ou des grands espaces. Par extension, l’agoraphobe n’aime pas sortir de sa “zone de confort”, que les anglo-saxons appellent safe zone.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire