You are currently viewing Qui soigne les phobies ?

Qui soigne les phobies ?

Peur du vide, peur de l’avion, peur du noir, peur de la foule, peur de la séparation, peur de mourir, peur des animaux, peur de voler, peur des espaces ouverts, peur des hauteurs, peur du cancer, phobie sociale… les situations phobiques sont aussi innombrables que difficiles à vivre. Elles imposent une souffrance à la personne qu’elles affectent, qui de surcroit doit faire face aux regards et aux jugements des autres. Heureusement, les phobies se soignent ; voici la marche à suivre.

Phobie : spécificités et causes

La phobie est une peur irraisonnée d’un objet, d’un animal ou d’une circonstance. Cette crise de panique peut se transformer en un véritable handicap pour les personnes qui en souffrent. À la seule évocation de l’objet phobique, ou face à une situation phobogène, la personne subira une crise de panique incontrôlable et disproportionnée, au regard de la menace qu’elle redoute et d’un danger qui généralement n’a rien d’imminent. Au niveau physiologique, les amygdales transmettent immédiatement des alertes dès qu’elles perçoivent l’objet phobogène ; les centres nerveux n’arrivent alors plus à contrôler la peur et la personne fait une crise de panique démesurée. Si la phobie n’est pas traitée, elle peut engendrer une anxiété chronique, qui s’amplifiera de jour en jour à mesure que la personne fera face à l’objet de sa phobie. Dans la plupart des cas, la phobie est déclenchée par des situations traumatisantes, par un manque d’affection ou par d’autres causes émotionnelles, physiques ou psychologiques.

Consulter un médecin traitant : est-ce utile ?

Beaucoup de personnes souffrant de phobie ont tendance à consulter leur médecin traitant. Ce professionnel pourra soulager certains symptômes en vous prescrivant un traitement médicamenteux, mais il vous orientera probablement vers un thérapeute, psychologue ou psychanalyste. Gardez à l’esprit que les médicaments ne suffisent pas pour combattre définitivement les phobies ; ils permettent d’apaiser certains effets comme les malaises, les maux de tête, les vomissements et les nausées. La phobie relève surtout des troubles psychologique ; ainsi, pour soigner radicalement une peur irrationnelle, le recours à un spécialiste sera recommandé.

Un thérapeute ou un psychanalyste : les meilleurs interlocuteurs pour soigner les phobies

La thérapie cognitivo-comportementale a fait ses preuves au fil des années pour soigner les phobies, qu’elles soient spécifiques ou complexes. Peu importe le niveau de la peur, cette technique thérapeutique permettra de traiter les symptômes, en expliquant et prouvant aux victimes qu’elles ne courent aucun danger en présence de l’objet phobogène. Le thérapeute procède à une désensibilisation progressive, de façon à permettre à son patient de se familiariser avec l’objet de sa phobie. À l’issue de la thérapie, il retrouve ainsi une rationalité face à sa peur irraisonnée, et parvient à la maîtriser. Il faut généralement compter entre 10 et 15 séances pour être guéri complètement. Au cours de la thérapie, le spécialiste utilisera plusieurs techniques, comme la discussion, la réalité virtuelle ou l’exposition progressive de la personne phobique à la situation phobogène.

La psychanalyse se révèle également efficace dans le traitement des phobies. Ce procédé consiste à identifier la cause de la peur irraisonnée pour que la victime comprenne l’origine de son mal-être et accepte de l’affronter. Il est possible d’associer la thérapie cognitivo-comportementale et la psychanalyse pour vaincre une phobie : la première consiste à en traiter les symptômes, tandis que la seconde permet au patient de mettre au jour ses causes. Une chose est sûre : l’efficacité de ces deux approches est prouvée. Il vaut donc mieux opter pour ces techniques, plutôt que de s’en remettre exclusivement à un traitement médicamenteux.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire