Arrêt du tabac par séance hypnotique

Arrêt du tabac par séance hypnotique

L’arrêt du tabac grâce à l’hypnose éricksonienne 

Dans le monde, une personne décède à cause du tabac toutes les 6 secondes. Concrètement, ce sont au moins 6 millions de personnes qui meurent des suites de leur consommation tabagique. Il est peut-être temps d’arrêter de fumer. Aujourd’hui, de plus en plus de fumeurs sont tentés par l’hypnose comme méthode de sevrage tabagique.

L’addiction qu’est-ce que c’est ?

On parle d’addiction quand la personne se comporte de façon compulsive en vue d’atteindre à tout prix un sentiment de plaisir. Le phénomène de manque se manifeste déclenchant dépendance et vulnérabilité.

On peut considérer que le mécanisme de l’addiction est un phénomène qui prend sa source dans le cerveau, plus précisément dans le système dit de « récompense ». Les drogues comme la nicotine y laissent des traces durables. Elles perturbent les communications neuronales et provoquent une élévation du niveau de dopamine, cette dernière induisant une sensation de plaisir éphémère.

L’addiction naît de la répétition. L’illusoire plaisir de la consommation de nicotine ainsi que la pression sociale ou les problèmes quotidiens peuvent entraîner une consommation régulière de tabac ; le plaisir devient progressivement un besoin et de ce “besoin” nait une dépendance. Cette dépendance s’installe, figeant les schémas comportementaux en raison du conditionnement que l’on s’inflige mécaniquement.

L’hypnose peut cependant rendre la flexibilité perdue et permettre de sortir de ce cercle vicieux. Vous pouvez consulter un thérapeute maitrisant différentes techniques hypno thérapeutique qui pourront vous permettre d’arrêter de fumer.

Comment se déroule la séance d’hypnose ?

 

 Une séance d’hypnose commence par un entretien avec le praticien appelée l’anamnèse, son but est de déterminer la situation présente jugée problématique par le patient, l’objectif du consultant, et l’intention positive derrière le comportement mis en cause.

Dans le cas du tabac, cette intention positive est très importante, car c’est d’elle que partira l’orientation de la séance. Celle-ci, bien que son objectif soit de traiter l’arrêt du tabac du fumeur, s’attaque généralement à des problématiques plus profondes.

Par exemple, un patient pourra dire durant l’anamnèse que lorsqu’il fume c’est pour se sentir plus concentré, un autre dira qu’il fume uniquement avec ses amis, et que sans la cigarette, il n’a pas l’impression de faire « partie du groupe ». Le praticien s’adaptera donc à ces situations afin de suivre un protocole adapté à chacun.

La cigarette, ou tout autre objet d’addition, est souvent « l’arbre qui cache la forêt ». C’est un comportement problématique visible, cependant il prend généralement racine dans un mal-être plus profond qu’il convient d’investiguer.

C’est pour cela que l’hypnose éricksonienne est particulièrement efficace pour traiter le tabagisme. Par la suite et au cours de la séance, le praticien réalisera une induction hypnotique afin de mettre le patient dans un état de transe. Il fera les suggestions adaptées à son profil. Elles toucheront directement les processus inconscients responsables de l’addiction, et ce, de manière à les réorienter vers des attitudes plus appropriées.

Le praticien peut aussi travailler sur la perception de la substance addictive consommé par le patient. Par exemple, avec ses mots il pourra modifier la valeur que possède la cigarette aux yeux de son patient ou même son goût afin de la rendre désagréable. Pour cela, il pourra lui faire ressentir tous les effets négatifs que le tabac engendre sur l’organisme : mauvaise haleine, artères bouchées, manque de souffle, poumons qui se referment… Une séance d’hypnose peut tout à fait vous permettre de vous faire revivre ces sensations.

L’hypnose, une méthode efficace.

 

Selon l’AFEHM, plus de 67% des français qui ont eu recours à l’hypnose pour arrêter de fumer ont réussi à s’en libérer. Habituellement, cela prend au maximum un mois après la dernière séance avant de pouvoir arrêter définitivement. Certaines techniques ont des effets immédiats. En sortant du cabinet, il est tout à fait possible d’être libéré de l’emprise du tabac.

L’hypnose éricksonienne est une thérapie brève, parfois quelques séances seule suffisent pour être entièrement délivré de son addiction. C’est donc une méthode rapide, avec de forts résultats et dont l’avantage est d’éviter de la frustration au patient, contrairement à un arrêt brutal.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire