Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
0752070707

L’échelle IADL de Lawton

par | Mai 24, 2022 | 0 commentaires

Bon nombre de personnes âgées sont victimes d’une perte graduelle de leurs facultés motrices et cognitives. Cette perte entraîne une incapacité à effectuer les différentes tâches quotidiennes. L’évaluation de la santé des personnes âgées doit se concentrer essentiellement sur leur état fonctionnel. L’échelle des activités instrumentales de la vie quotidienne, en anglais «Instrumental Activities of Daily living» (IADL), est un instrument efficace pour cette évaluation. Elle a été élaborée par Lawton en 1969. Elle évalue surtout le niveau fonctionnel de l’individu en communauté et se concentre sur les achats, la cuisine, le transport et les finances. Malgré son ancienneté, ce test est encore largement utilisé de nos jours.

L’IADL de Lawton, c’est quoi ?

L’IADL, ou Instrumental Activities of Daily Living, est un instrument d’évaluation fonctionnelle destiné à toutes les personnes, mais qui est souvent utilisé pour les personnes âgées. Il a été élaboré par M.P Lawton et E.M. Brody en 1969. Il a été créé spécialement pour l’échelle instrumentale des activités de la vie quotidienne de Lawton. C’est un instrument utilisé pour l’évaluation des activités plus complexes faisant appel aux fonctions cognitives. C’est un outil à la disposition des psychiatres, psychologues, médecins, infirmières, travailleurs sociaux, etc. Cet outil a été conçu pour un emploi chez les personnes âgées et peut être utilisé à l’hôpital.

L’IADL est utilisé pour évaluer des activités complexes, dans la mesure où celles-ci requièrent une certaine habileté, une certaine autonomie, un bon jugement et la capacité de structurer des tâches. Celles-ci sont essentiellement dirigées par des fonctions cognitives. L’échelle décrit une dimension qui est celle d’un fonctionnement physique, mental et social en évaluant différentes activités telles que faire des achats, user des transports en commun, cuisiner, faire son ménage ou sa lessive, utiliser le téléphone, prendre des médicaments, gérer son budget, etc.

Les différentes versions : l’IADL est un instrument qui évolue

Dans la version originelle, on évalue huit activités instrumentales. Elles sont notées par 0 ou 1. Zéro pour les activités réalisées avec dépendance et 1 pour celles qui sont réalisées seules. Le score maximal des hommes est de cinq, celui des femmes est de huit.

Dans la nouvelle version, on a ajouté un item 9. Celui-ci correspond à la rubrique bricolage. La distinction de genre, homme ou femme, a été supprimée. Les scores des activités sont comptabilisés sur quatre niveaux comprenant trois points. Le nombre de points passe ainsi de huit à trente-deux. Le score maximum montre une importante dépendance et le score minimum montre une autonomie élevée.

Est-ce un instrument valide et fiable ?

Les informations sur la fiabilité et les situations opérationnelles de l’échelle IADL sont encore inexistantes. Le test de validité est démontré sur un indice de 0,85. Cromwell et al, en 2003, l’équipe de Cromwell a montré que l’IADL a un indice de 0,70 – 0,74.

La conformité de l’IADL a été prouvée par la conformité du test avec d’autres échelles du domaine fonctionnel en termes de résultats. Celle-ci est traduite par un coefficient de corrélation compris entre 0,38 et 0,61 selon les parties de l’échelle qui ont été évaluées. L’IADL peut être utilisé pour l’évaluation des fonctions cognitives, avec une validité de diagnostic très bonne, exprimée par une sensibilité de 62 % et une spécificité de 80 % dans le diagnostic des troubles cognitifs.

Consultation

Prendre Rendez-vous sur

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D’autres articles sélectionnés pour vous