You are currently viewing L’hypnose : un bon moyen pour vaincre la peur de conduire

L’hypnose : un bon moyen pour vaincre la peur de conduire

La peur fait partie intégrante de la vie, l’une n’existe pas sans l’autre. Tout le monde ressent cette émotion qui a une fonction de protection, et survient pour nous prévenir d’un danger. Parfois elle porte sur un objet spécifique, comme la peur de conduire par exemple, qu’on appelle également « amaxophobie » : dès que la personne s’installe au volant, une grande peur l’envahit, la paralyse, et perturbe ainsi le déroulement de sa vie quotidienne. Heureusement, il existe une méthode pour dépasser ce blocage : l’hypnose. Cette approche thérapeutique a en effet montré de très bon résultat dans le traitement de la peur de conduire.

Quelles sont les causes possibles de cette phobie ?

Il existe de nombreuses causes à l’origine de la peur de conduire. Elle peut se manifester à la suite d’un accident de voiture, vécu ou observé, qui a causé un traumatisme ; elle peut également être liée à un problème de confiance en soi, la personne ayant peur au volant car elle associe à la conduite une responsabilité de taille qu’elle a du mal à assumer. Ces causes ne sont pas exhaustives, mais quel que soit le cas de figure, l’hypnose est alors mobilisée en vue d’aider la personne à dénouer ses craintes.

L’hypnose c’est quoi au juste ?

L’hypnose est une technique thérapeutique qui place le sujet dans un état de conscience modifiée. L’état hypnotique peut survenir de manière naturelle et spontanée, en lisant un livre ou en écoutant une musique par exemple ; il équivaut en quelque sorte à une suspension du temps, de notre conscience, et procure par conséquent une sensation de détente, de bien-être et de relâchement. Le champ médical recourt de plus en plus à cette pratique ; on parle d’hypnothérapie ou thérapie par l’hypnose. Les spécialistes de santé mobilisent en effet cette technique afin de gérer les troubles anxieux de toutes sortes, en addictologie et dans le cadre des dépendances (tabagisme, drogue, etc.) par exemple. Plusieurs écoles existent : citons par exemple l’hypnose Ericksonienne, l’hypnose conversationnelle, la neuro-hypnose, etc.

Une séance d’hypnose consiste à inviter le patient à se détacher des informations ancrées et assimilées par son inconscient, celles qui donnent lieu à des croyances et des comportements causant la souffrance que le patient éprouve. En sollicitant son imaginaire, l’individu revisite sa réalité et prend de la distance par rapport à l’ancrage de ces éléments. Progressivement, il parviendra à substituer à ces croyances et comportements dysfonctionnels d’autres croyances, plus en harmonie avec ses valeurs, et plus faciles à vivre. Il arrivera ainsi à atténuer les symptômes qu’il présente, et parfois même à les faire disparaître.

Qui peut vous aider à vaincre la peur de conduire ?

Votre psychothérapeute, s’il est formé à l’hypnose ou encore aux thérapies cognitivo-comportementales, sera à même de vous aider dans le traitement de votre amaxophobie, ou de toute autre phobie. Effectivement, ce professionnel peut vous accompagner dans la recherche des causes à la racine de votre peur, pour ensuite les dépasser. Les angoisses trouvent leur origine dans l’inconscient, c’est pourquoi elles ne sont pas toujours raisonnées et les méthodes les plus efficaces en conséquence ne sont pas celles qui sollicitent la raison du patient, mais celles qui ont un lien avec son subconscient.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire